| taille du texte : S-M-L |
| impression | intranet

Analyse de la fatigue du soudage d’un alliage AL-ZN (7075-T651)

type de publication      doctoral thesis
date de publication 11-12-2014
auteur(s) Alatorre Torres Norma
jury N. Benseddiq, R. Ambriz-Rojas, A. Amrouche, C. Froustey, S. Diaz de la Torre, A. Talha, ES Puchi-Cabrera, Z. Azari, R. Cuenca-Alvarez
école Université Lille 1
  
résumé Dans ce travail de thèse, des tests de propriétés mécaniques en traction, d'indentation instrumentée, de propagation de la fissure et de la ténacité de l'alliage d'aluminium 7075-T651 soudé avec le procédé de soudage conventionnel d'arc électrique, au gaz de protection (GMAW) et une nouvelle technique émergente appelée soudage d’arc électrique indirect modifié (AEIM) ont été réalisés. Des résultats du comportement mécanique global sont associés aux caractéristiques microstructurales propres à chaque processus de soudage, en termes de dilution, de porosités et de la taille des grains. Un profil et une cartographie des duretés de soudures ont été générés pour visualiser les différentes zones du joint soudé. Ce résultat nous a amené à identifier une zone fragile point chaud dans les deux procédés de soudage dans la zone affectée thermiquement (ZAT). Une analyse microscopique associée aux courbes TRC de l'alliage d'aluminium étudié nous a permis d'expliquer les relations propriétés mécaniques avec le procédé de soudage. Les résultats en terme de caractéristiques mécaniques de traction, de propagation de fissure et de ténacité (paramètre énergétique J et l'ouverture de fissure COD) montrent que le nouveau procédé de soudage MIEA a un meilleur comportement mécanique que le procédé classique GMAW dans toutes les zones du joint soudé.
Exporter la citation au format CSV (pour Excel) ou BiBTeX (pour LaTeX).