| taille du texte : S-M-L |
| impression | intranet

Proposition de postes

année 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017
mois Jan | Fév | Mar | Avr | Mai | Juin | Juil | Août | Sep | Oct | Nov | Dec | tout
tout
[ 02-10-2009 | proposition sujet thèse ]Proposition d’un sujet de thèse au Laboratoire de Mécanique de Lille (LML) en co-tutelle avec le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) dans le cadre d’un contrat CIFRE avec l’entreprise Botte Fondations Spéciales : Etude des systèmes de fondations géothermiques

Problématique
La réalisation de fondations géothermiques est appelée à connaître un essor considérable du fait de l’augmentation prochaine du coût de l’énergie. Cette technique consiste à faire circuler dans un pieu de fondation un fluide caloporteur échangeant de l’énergie avec le sol situé autour. La circulation de ce fluide doit permettre de refroidir ou de réchauffer la structure supportée en partie par ce pieu.

Le travail de thèse proposé doit permettre de répondre à un certain nombre de questions concernant l’utilisation de cette technique :
- La première concerne l’influence sur la température du sol et de l’aquifère avec lesquels les pieux sont en contact. Il est important d’avoir une idée du volume de terrain qui doit être concerné par les échanges pour avoir un rendement acceptable. Il est aussi pertinent de connaître les diamètres des pieux et les entraxes permettant les meilleurs échanges.
- Le second aspect concerne le comportement du sol sous l’effet d’un changement de température. En particulier, il est nécessaire de s’intéresser aux variations du frottement latéral unitaire et du terme de pointe.
- La troisième est en rapport avec le comportement du bâtiment sous l’effet des efforts parasites transmis par les pieux du fait de leur raccourcissement ou de leur allongement avec les changements de température. L’effet cyclique des variations de longueurs des pieux sur le comportement du terrain doit aussi être analysé.

Les différents aspects présentés sont analysés à partir de calculs numériques permettant d’appréhender les couplages thermo-hydro-mécaniques à l’œuvre dans le cas présent. Des développements numériques déjà entrepris au LML relatifs aux couplages thermo-mécaniques et aux aspects cycliques pourront être mis en œuvre. Suivant les opportunités, un chantier en grandeur réelle pourra être instrumenté par le LCPC pour venir alimenter les analyses numériques effectuées.

L’organisation du travail débutera par une synthèse bibliographique relative aux exemples de fondations géothermiques dans le monde et aux méthodes permettant de rendre compte des phénomènes thermo-hydro-mécaniques présentés précédemment. Une seconde partie sera consacrée à l’instrumentation d’un cas réel et une troisième à une vaste étude numérique de l’influence de divers paramètres (vitesse d’écoulement de la nappe, température, géométrie des pieux, géométrie du bâtiment, etc).

Ce travail de thèse sera réalisé au LML (UMR CNRS 8107), en co-tutelle avec le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) et en collaboration avec la société Botte Fondations Spéciales (groupe Vinci). Le financement sera assuré par un contrat CIFRE de 36 mois.

Personnes à contacter
H. MROUEH (LML), hussein.mroueh@polytech-lille.fr
S. BURLON (LCPC), Sebastien.Burlon@developpement-durable.gouv.fr
H. BENI (Botte Fondations Spéciales), helene.beni@vinci-construction.fr
[ 11-07-2009 | recrutement ]Poste d'ingénieur de recherche CNRS à pourvoir Un poste d'ingénieur de recherche en fatigue et endommagement des matériaux est à pourvoir par voie de concours au Laboratoire de Mécanique de Lille.
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 10 juillet 2009.
Consulter les informations sur le site du CNRS.

type de fichier : PDF Profil de poste Ingénieur de Recherche LML (2009) [16,8 ko]
[ 01-07-2009 | proposition postdoc ]Proposition de post doctorat Durée
12 mois - Septembre 2009 à août 2010.

Le travail proposé comprend trois aspects :
- Le développement d’une loi de comportement cyclique sur la base d’une campagne d’essais réalisés au GEM et au CERMES (ENPC, Marne la Vallée).
- L’élaboration d’une stratégie de calcul permettant de traiter le grand nombre de cycles.
- Le calage de la méthode de calcul proposée.

Profil du candidat :
Le candidat doit disposer de solides connaissances en matière de lois de comportement (plasticité avec écrouissage isotrope et/ou cinématique, viscoplasticité, règles d’écoulement permettant de représenter les phénomènes de contractance/dilatance), de programmation (Fortran et/ou C++) et de calculs numériques par la méthode des éléments finis ou des différences finies (schéma de résolution, calcul des forces nodales).

Contact
Hussein MROUEH
type de fichier : PDF Proposition de post doc (2009) [26,5 ko]
[ 01-07-2009 | proposition sujet thèse ]Proposition de thèse en contrat ANR : Comportement et endommagement des milieux élastomères en fatigue à grand nombre de cycles La thèse s’inscrit dans un projet commun (ANR AMUFISE, projet MATETPRO) entre plusieurs laboratoires et un industriel (Michelin), dont l’objectif est le développement d’une démarche d’analyse multi-échelle de la fatigue des élastomères. Sous sollicitation de fatigue, les élastomères montrent souvent une chute des rigidités et l’apparition de déformation permanente qu’il convient de mettre en évidence et, le cas échéant, de modéliser afin d’appréhender la nature des comportements locaux au voisinage des pointes de fissure. Toutefois, très peu de travaux de caractérisation et de modélisation du comportement en fatigue des élastomères existent, notamment dans des conditions représentatives de déformations observées en pointe de fissure.

L’objectif de l’étude proposée est donc de caractériser et modéliser le comportement en fatigue à grand nombre de cycles des milieux élastomères. Le travail sera réalisé en deux étapes:
- Dans un premier temps, la mise en œuvre d’essais cycliques sous sollicitation uni axiale mais également multi-axiale, dans différentes conditions de chargement, sera réalisée, à l’aide de dispositifs expérimentaux originaux disponibles au LML, afin de caractériser expérimentalement les phénomènes d’adoucissement, de déformation permanente et d’anisotropie induite. Ce travail expérimental permettra également de quantifier l’importance des effets de vitesses et de nombre de cycles en fonction de l’intensité des déformations maximales imposées mais également d’évaluer l’auto échauffement grâce à des mesures thermographiques au cours des essais.
- Cette campagne expérimentale permettra alors de développer un travail de modélisation qui rendra compte de l’ensemble des phénomènes induits mis en évidence (endommagement, déformation rémanente et anisotropie induite) en fonction des paramètres influents mis en évidence (vitesse, intensité ou nombre de cycle des chargements). Les approches développées seront basées sur des approches directionnelles qui sont des méthodes éprouvées permettant de rendre compte de l’ensemble des phénomènes que nous pourrions être amenés à considérer.

L’objectif final de notre travail est donc de caractériser l’évolution du comportement du matériau en fonction du nombre de cycles (orientation, dissipation, comportement à la rupture), sur un nombre de cycles caractéristique, et de proposer un modèle, dont la robustesse numérique aura été éprouvée, à l’aide des codes de calcul de notre partenaire industriel MICHELIN, permettant de rendre compte de façon fidèle de cette évolution.

La thèse sera placée sous la co-responsabilité de Mathias BRIEU de l’Ecole Centrale de Lille et Julie DIANI de l’ENSAM de Paris en collaboration avec Michelin. Elle se déroulera en grande partie dans les laboratoires du LML à l’Ecole Centrale de Lille, où se trouvent les équipements expérimentaux. Lorsque ce sera nécessaire, des séjours seront à effectuer à l’ENSAM Paris ou au Centre de recherche de Michelin à Clermont-Ferrand.

Contacts
Mathias.Brieu@ec-lille.fr
Julie.diani@ensam-paris.fr
[ 04-05-2009 | proposition sujet thèse ]Sujet de thèse : Simulations numériques des écoulements viscoélastiques avec surface libre Ce sujet donne lieu au financement par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, d’une allocation de recherche d’une durée de trois ans, attribuée sur concours. Contacter le ou les Directeur(s) de thèse et préparer un dossier avant la date limite du 3 mai 2009. Pour plus d’information sur les conditions d’éligibilité et d’attribution, veuillez consulter le site de l’Ecole Doctorale des Sciences pour l'Ingénieur.
pages