| taille du texte : S-M-L |
| impression | intranet

Modélisation multi-échelle du comportement mécanique des matériaux cimentaires – effets des agrégats

type de publication      thèse de doctorat
date de publication 14-11-2012
auteur(s) Jin Caifeng
jury J.F. Shao, F. Gatuingt, Y. Malecot, N. Burlion, D. Seyedi
école Université Lille 1
  
résumé Les phénomènes de localisation de déformation et de coalescence de microfissures sont considérés comme les deux principaux précurseurs du processus de rupture des structures en matériaux cimentaires. Il est aujourd’hui largement reconnu que la rupture survient suivant les trois étapes successives que sont la nucléation des microfissures, la propagation des microfissures et leur coalescence à la présence d’une zone fortement localisée. La modélisation de ce processus de rupture présente un travail complexe et délicat.
Cette thèse porte sur la modélisation multi-échelle de l’endommagement et de la rupture des matériaux cimentaires sous sollicitation hygrométrique avec des effets d’agrégat. Les travaux présentés dans cette thèse visent à décrire le comportement mécanique et le processus de rupture des matériaux cimentaires en prenant en compte des effets d’agrégats à une échelle mésoscopique. La pâte cimentaire sera considérée comme un milieu homogène qui sera décrit par un modèle de comportement élastoplastique homogénéisé, permettant de prendre en compte la localisation de déformation et le processus de fissuration. Une approche numérique, à l’aide de la méthode XFEM, sera proposée afin de prendre en compte les effets des agrégats et des interfaces.
Exporter la citation au format CSV (pour Excel) ou BiBTeX (pour LaTeX).