| taille du texte : S-M-L |
| impression | intranet

Organisation à grandes échelles de la turbulence de paroi

type de publication      thèse de doctorat
date de publication 07-04-2016
auteur(s) Dekou Tiomajou Raoul
jury M. Stanislas, J.P. Bonnet, B. Podvin, P. Sagaut, J.M. Foucaut, T. Gomez
école Ecole Centrale de Lille
  
résumé Ce travail porte sur l’étude des structures cohérentes dans une couche limite de plaque plane à hauts nombres de Reynolds (Reθ=9830 et Reθ=19660). L'estimation Stochastique Linéaire est utilisée pour reconstruire un champ de vitesses résolu en espace et en temps à partir des mesures aux fils chauds à 30 KHz et des mesures PIV à 4 Hz. Une base de données DNS d’un écoulement de canal turbulent a été utilisée pour valider la procédure de reconstruction. Le champ de vitesse reconstruit est comparé à un champ de référence extrait de la DNS avec la visualisation des contours du champ de vitesse, l’analyse spectrale, les corrélations, etc. Par ailleurs, une analyse statistique est réalisée sur le champ de PIV originale, les données issues des fils chauds et celles reconstruites. Les résultats obtenus sont comparés à ceux de Carlier et Stanislas (2005) qui servent de référence. Des algorithmes ont été développés pour extraire les structures cohérentes du champ reconstruit. Les régions de vitesse uniforme sont caractérisées avec leur diamètre hydraulique, leur durée de vie et leur contribution aux tenseurs de Reynolds. Pour les tourbillons, on leur associe un rayon, une circulation et une vorticité en plus de leur durée de vie et leur nombre calculé à une distance fixe de la paroi. L’organisation spatiale des structures est étudiée avec la corrélation de leurs fonctions indicatives. Le modèle simplifié à grandes échelles qui en découle est comparé à ceux qui existent dans la littérature.
Exporter la citation au format CSV (pour Excel) ou BiBTeX (pour LaTeX).